Il faut se méfier de l’espoir ; c’est une compagnie trompeuse !

L’espoir, surtout avec de grandes passions, mène souvent à la déception. Et avec la déception, viennent l’effondrement, la colère, la tristesse !

Le désespoir, par contre, est une sagesse qu’il faut savoir cultiver et faire grandir. Plus notre désespoir sera grand, moins on goûtera à l’amertume des déceptions.

Sauf que : Peut-on vraiment vivre sans espoir ?