Entre moi et moi-même, je me sens comme un être minable, une merde sans valeur ; je me déteste !

Mais j’ai trouvé une excellente solution à ma petite misère.

Premièrement, je me tue au travail pour ne jamais avoir le temps de me voir dans le miroir.

Et deuxièmement, je m’entoure de gens naïfs qui sont encore plus malades que moi. Comme ça, je peux leur raconter mes exploits, leur prodiguer mes conseils, leur dire que je suis là pour eux… et ainsi, je peux jouir de leurs applaudissements et leur admiration à mon égard.

Entouré de bons lèche-cul, j’arrive franchement à me sentir très bien !